ORGANISATION DE LA DIRECTION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE INITIALE (DFPI)

Pour l’accomplissement de ses missions, la DFPI dispose de deux (02) Sous-directions Ce sont et onze (11) services organisés comme suit :

La Sous-Direction des Établissements Publics qui comprend quatre (04) services :

  • Le Service Scolarité ;
  • Le Service suivi pédagogique examens et concours ;
  • Le Service suivi administratif des établissements ;
  • Le Service infrastructures et équipements.

La Sous-Direction de la Promotion de la Formation par Alternance qui comprend trois (03) services :

  • Le service suivi des stagiaires en entreprise;
  • Le service réglementation et relations avec les entreprises ;
  • Le service projets de formation par alternance.

Quatre (04) autres services sont rattachés à la direction.

C’est à partir de cette organisation avec un effectif de 22 agents dont 10 femmes que la DFPI suit les activités de formation dans les établissements qui composent le dispositif de formation que nous allons vous présenter.

LE DISPOSITIF DE FORMATION

Le dispositif de formation sous tutelle de la DFPI est composé de cinquante et neuf (60) établissements sur les soixante (62) établissements publics que compte le Ministère. Il se présente comme suit :

  • Quatre (04) Centres de Bureautique de Gestion et de Communication (CBCG) préparant au BT et BTS ;
  • Un (01) Centre d’Électronique et d’Informatique Appliquée (CELIA) préparant au BT et BTS ;
  • Un (01) Centre Multisectoriel de Formation Professionnel (CMFP-M6) préparant au CAP, BT, BTS;
  • Onze (11) Lycées Professionnels (LP) préparant au BT et BTS ;
  • Six (06) Centres de Perfectionnement aux Métiers (CPM) préparant au BEP, BT et BP;
  • Sept (07) Collèges d’Enseignement Technique (CET) préparant au BEP et BT;
  • Trente (30) Centres de Formation Professionnelle (CFP) préparant au CQP et au CAP.

Ces établissements, répartis sur l’ensemble du territoire national, permettent de former dans la plupart des secteurs d’activités, des ouvriers qualifiés, des techniciens et des techniciens supérieurs, tous opérationnels dès leur sortie.

Sur ces 59 établissements :

  • onze (11) sont dans le secteur tertiaire et quarante et huit (48) dans l’industriel ou mixte ;
  • trois (3) sont réservés aux jeunes filles (CET Agboville, CETF Bouaké, CEP Port-Bouët) ;
  • un (01) le CFP Ouangolodougou) est en construction donc pas encore ouvert.

La capacité d’accueil est d’environ trente-cinq mille (35 000) places, tous niveaux et filières confondus.

Cette capacité demeure faible par rapport aux besoins en formation estimés à plus de 400.000 par an, soit un taux de satisfaction de 07%.

Ces établissements sont inégalement repartis sur le territoire national. Dix-huit (18) établissements sur 59, soit 30,50%, sont situés dans la région d’Abidjan et six (6) soit 10,16% dans la région de Bouaké ; les autres régions se répartissant le reste.

  • Les Métiers, filières et secteurs de formation

Les filières de formation existantes préparent à 101 diplômes réparties en quatorze (14) branches professionnelles. Toutes ces filières se retrouvent dans deux (02) secteurs : industriel et service (tertiaire). Les filières  de formation dans le secteur agricole sont quasi inexistantes.

  • Le Mode d’accès, les diplômes et la durée de formation

L’accès aux établissements de formation se fait par voie de concours et d’orientation.

Les diplômes préparés sont :

  • Le CQP (Certificat de Qualification Professionnelle)
  • Le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle)
  • Le BEP (Brevet d’Etudes Professionnelles)
  • Le BT (Brevet de Technicien)
  • Le BP (Brevet Professionnel)
  • Le BTS (Brevet de Technicien Supérieur)

La durée de la formation est de deux (02) ans pour le BEP et le BTS et de trois (03) ans pour les autres diplômes.

  • Les modes de formation

Les modes de formation sont :

La formation résidentielle : elle se déroule essentiellement à l’école avec des stages d’imprégnation de fin de formation ;

La Formation par Alternance : elle se déroule alternativement à l’école pour les connaissances théoriques et technologiques et en entreprises pour le savoir-faire pratique.

Selon le rythme de l’alternance et le statut de l’apprenant on parle de formation alternée sous statut scolaire ou de formation par apprentissage.

Cette Formation par Alternance a été introduite dans notre système depuis une douzaine d’années grâce à la Coopération Technique Allemande GTZ à travers le projet AIFPA. Cinq filières de formation (Mécanique Auto, Carrosserie Peinture, Froid climatisation, Menuiserie et Coupe-couture) expérimentées dans le cadre de ce projet sont ouvertes dans 4 établissements avec des résultats satisfaisants.

Dans le cadre de la réforme de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, la formation par alternance qui se trouve être une des solutions appropriées pour répondre au mieux à la demande en formation sans cesse croissante sera vulgarisée.

  • Les populations cibles à former

Au regard des missions à nous assignées, nos formations s’adressent à toutes les populations ayant des besoins en formation, notamment :

  • Les jeunes en situation de scolarité âgés de 15 à 27 ans
  • Les jeunes déscolarisés
  • Les jeunes analphabètes
  • Les jeunes vulnérables.
  • Les types de formation

La formation initiale peut être :

  • diplômante quand la formation est sanctionnée par un diplôme.
  • qualifiante pour les formations de courte durée qui visent l’insertion socioprofessionnelle de groupes bien déterminés dans des programmes précis.